Le droit de la blockchain

Le droit au service de la technologie

-->

Une résolution « blockchain » pour l’année 2017 ?

Le début d’année est souvent l’occasion de la mise en place de nouveaux projets et de nouveaux processus pour bon nombre d’acteurs économiques. Pour beaucoup, 2016 a été une période de découverte et d’intérêt pour la technologie blockchain, et la nouvelle année qui commence peut alors être l’occasion de passer de la théorie à la pratique.

Selon la célèbre théorie de diffusion des innovations de Rogers[1]Rogers, Everett, Diffusion of Innovations, 5th Edition. Simon and Schuster, les « early adopters » sont alors, après les innovateurs eux-mêmes, les premiers à adopter la nouvelle technologie et à en récolter les bénéfices.

Après les startups, les fintechs et nombre d’acteurs bancaires qui se sont déjà lancés dans l’aventure, certaines entreprises souhaiteraient aujourd’hui tester la technologie blockchain.

Il s’agit alors de savoir si l’activité de l’entreprise -ou une partie de son activité- est « blockchainisable ».

L’implication de la DSI, si elle est essentielle, ne doit pas se faire au détriment des autres forces vives de l’entreprise : l’implication et la fédération des tous les acteurs de l’activité en cause permettra une définition plus affinée du besoin :  « think globally, act locally ».

S’il s’avère que l’activité en cause peut faire l’objet d’une mise en pratique sur la blockchain, mais que son élaboration est complexe et coûteuse, une réflexion sur sa réelle utilité doit être engagée avec les parties prenantes.

En effet la mise en œuvre sera évidemment de proportion complètement différente suivant s’il s’agit d’une simple archive documentaire interne sous la forme d’une base de données ou d’une totale « blockchainisation » d’un processus bien déterminé et normé que l’entreprise applique depuis des années.

Ainsi, si le passage d’une confiance étatique imposée à une confiance technologique distribuée peut sembler tentant, il faut néanmoins garder à l’esprit l’évidence selon laquelle, comme tout projet technologique, la mise en place d’un projet lié à la blockchain au sein d’une structure économique doit être réfléchie, notamment avec des spécialistes.

References

1 Rogers, Everett, Diffusion of Innovations, 5th Edition. Simon and Schuster

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.